Comment soigner une inflammation aiguë des petites bronches ?

Non classé

Nov 12

La bronchiolite est une inflammation aiguë des petites bronches qui peut entraîner de graves complications en cas de traitements tardifs. Des mesures thérapeutiques peuvent en effet être mis en place afin d’éviter l’apparition d’une détresse respiratoire du nouveau-né, qui est particulièrement sujet à cette infection virale.

Les traitements d’une inflammation aiguë des petites bronches

En général, une inflammation aiguë des petites bronches guérit en une dizaine de jours au plus tard, mais peut malgré tout se prolonger par un épisode de toux pendant 2 à 3 semaines. Durant la maladie, il est nécessaire de veiller à bien désencombrer les voies respiratoires du bébé avec du sérum physiologique. En effet, la gêne respiratoire empêche le bébé de bien se nourrir et le fatigue. Pour faciliter la respiration du nourrisson, il est également conseillé de surélever sa tête avec un petit oreiller. La fatigue liant bronchiolite et bébé peut également affaiblir le système immunitaire de ce dernier, d’où la nécessité de consulter un médecin pour traiter d’éventuelles infections secondaires, comme une angine ou une otite.

Soigner une inflammation aiguë des petites bronches avec une kinésithérapie pulmonaire

Dans l’optique de faciliter la respiration d’un bébé atteint par une inflammation aiguë des petites bronches, il est nécessaire de l’aider à évacuer les sécrétons bronchiques qui encombrent ses poumons et ses voies respiratoires. Une kinésithérapie pulmonaire spéciale bronchiolite et bébé consiste à réaliser des mouvements au niveau de la cage thoracique et du ventre du bébé au moment de l’expiration, pour faire remonter et évacuer la glaire par sa bouche.

Leave a Comment:

Leave a Comment: